Que doit contenir un business plan ?

Étape indispensable pour le créateur, le business plan, lorsqu’il est bien réalisé, lui permet d’évaluer la viabilité de son projet et d’obtenir des financements. Souvent perçu uniquement comme un moyen de présenter son projet lors du démarrage, il est en réalité un outil qui accompagne l’entrepreneur dans le pilotage de son entreprise.  Que doit-il contenir ?

UNE PARTIE RÉDACTIONNELLE :

Attention, cette partie est plus importante qu’elle n’y parait ! 

On attend de vous une présentation concise de votre projet. Elle va permettre de présenter votre projet à des partenaires financiers (banques, investisseurs, crowdfunding) mais également à votre entourage ou encore vos fournisseurs.
En plus d’être un résumé général de votre projet de création, cette partie introduit le business model de l’entreprise, c’est à dire la façon dont votre société va monétiser ses services. Par ailleurs, cette partie introduit
 l’étude de marché que vous aurez réalisée pour déterminer si vos produits ou services répondent à un réel besoin et si le secteur n’est pas trop concurrentiel. 

La partie rédactionnelle d’un business plan peut se diviser en 3 grandes catégories : 

  • Le projet et l’équipe : on présente ici l’équipe, ses motivations et la fiche signalétique de l’entreprise (forme juridique, capital social de départ, etc.).
  • Les produits ou services vendus : prix de vente, forces et originalités, les objectifs en terme de développement. 
  • Le marché visé : quelle est sa taille, est-il concurrentiel, quel est le profil type de votre clientèle, comment avez-vous fixé les tarifs, quelles sont les barrières à l’entrée ?

UNE PARTIE FINANCIÈRE :

On entre ici dans la partie du business plan qui permet de projeter financièrement l’entreprise dans le temps. En fonction des résultats, on confirmera alors la viabilité du business model de l’entreprise, ou on choisira au contraire de procéder à des ajustements.  

Le chiffre d’affaires 

Il s’agit de présenter les hypothèses de chiffre d’affaires généré par l’entreprise à 3 ans.

Les dépenses

Il s’agit de présenter les hypothèses des dépenses engagées par l’entreprise à 3 ans.

Le compte de résultat

On présente ici le compte de résultat prévisionnel de l’entreprise : ma société réalise t-elle un bénéfice ou une perte ?

Les soldes intermédiaires de gestion

Ils servent à l’analyse financière de l’activité. Ils permettent de pointer du doigt les postes de dépenses qui pèsent le plus sur le résultat.

Les ratios d’analyse financière

Ils permettent de déterminer le taux de marge, la rentabilité économique, ou encore la capacité de remboursement d’un emprunt contracté auprès d’un établissement bancaire.

La capacité d’autofinancement et le partage de la valeur ajoutée

D’un coté, la capacité d’autofinancement (CAF) représente l’excédent ou le déficit de trésorerie généré par la société. De l’autre, le partage de la valeur ajoutée montre comment la richesse créée par l’entreprise est répartie entre les différents acteurs.

Les bilans fonctionnels

Ils permettent de dégager le fond de roulement net global (FRNG) et le besoin en fond de roulement (BFR) de l’entreprise.

Le détail des achats

C’est un rappel des frais engagés pour permettre le fonctionnement de la société.

Le calcul de l’impôt sur les société et son échéancier

L’échéancier d’impôt sur les sociétés permet de prévoir les acomptes à payer. Grâce à cela, il devient plus facile de budgétiser sa trésorerie.

Affectation du résultat

L’affectation du résultat permet notamment aux dirigeants de déterminer le montant des dividendes qu’ils souhaitent se verser. 

L’échéancier de remboursement des emprunts

Vous y retrouvez les mensualités à verser à votre banque ainsi que le montant des intérêts dus.

Le plan de financement

Il sera nécessaire à votre banquier afin d’analyser vos besoins et votre capacité à les financer.

Les budgets de trésorerie

Partie primordiale du prévisionnel financier d’une entreprise, le budget de trésorerie permet de visualiser le solde bancaire théorique de son entreprise. Par conséquent, ces budgets prévisionnels permettent à l’entreprise de prendre des décisions stratégiques (investissement, embauche, rémunération, ou encore levée de fonds).

Si vous souhaitez vous faire accompagner dans la réalisation de votre business plan, rendez-vous sur cette page !

Fermer le menu
elit. libero tempus mattis vel, libero. felis